Antonios Paparizos

Grec le “démonios”, ou la la sublimation séculière et idéale du pécheur Grec orthodoxe?

Περίληψη

Grec moderne le “démonios” (Celui qui possède le génie d’un démon) Parmi un grand nombre de questions qui me hantent depuis mes premiers pas dans la recherhe et qui concernent la société grecque moderne sont les suivantes. D’abord, pourquoi la société hellénique moderne est dominée, je dirais encore de nos jours, par une conception complètement provisoire du temps social, comme si tout était provisoire dans la société et l’histoire, et en second, pourquoi les grecs modernes se considèrent comme “démonioi”, comme possédants d’un espri démonique, non pas démoniaque, d’un esprit détournant de tout, mais de caractère ou de contenu positif? Mon travail ici consiste à répondre uniquement à la seconde question. Et mon hypothèse principale peut être posée de la manière suivante. “Grec moderne le “démonios” ou la transformation idéale et séculaire de la propriété de pecheur du grec orthodoxe moderne?” Ce qui veut dire que le grec “démonios” a retenu sa propriété profonde de pecheur orhtodoxe tout en la transformant positivement. La démonstration du travail aura comme but de préciser les schèmes de perception, de pensée et d’action orthodoxes, au moyen desquels le grec moderne se définit dans sa manière d’être dans le monde et dans sa société, aussi bien que dans sa vie politique, schèmes de pensée dont le contenu est profondement réligieu orthodoxe, bien que leur présentation extérieure soit séculaire et laicque. La démonstration partira des rémarques, des constatations et des analyses des sociologues qui, à partir du début du 20ème siècle ont commencé à se demander sur les mentalités des grecs modernes dans leur vie privée aussi bien que dans leur vie publique. Il s’agit de Skleros et de Danielides, de deux scientifiques et auteurs grecs modernes dont les travaux ont permis à une nouvelle génération de scientifiques, tels que Filias de se poser des questions sur les mentalités et la présence en Grèce moderne d’une classe bourgeoise.

Η ανακοίνωση (PDF)